Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/03/2015

Jalhay-Sart. Une barrière forestière enflamme le Conseil communal

 

 

Au Conseil communal l'ordre du jour étant épuisé, lui succèdent les "divers".

 Un moment attendu par nos élus toujours friands de débats musclés.

 Pour le public, c'est aussi l'opportunité  d'apprécier ou non, ici, le caractère jusqu'au-boutiste d'un conseiller communal, là une décision hasardeuse d'un échevin .

 Nous vous racontons.

 La commission locale de développement rural (CLDR) est un relais aux aspirations des populations de nos villages. Les membres de la commission œuvrent actuellement au sein de quatre groupes de travail.

  http://www.jalhay.be/vivreajalhay/citoyennete/cldr-1/groupes-de-travail

 Julien Mathieu, le bouillant conseiller de l'opposition (Choisir- Ensemble), est membre du groupe intitulé:" Ouverture et entretien des sentiers et chemins de liaison" .

 Dans le cadre de sa mission Julien Mathieu est régulièrement en butte aux propriétaires privés qui aliènent les chemins et sentiers communaux.

 En ligne de mire, une barrière forestière qui empêche toute circulation sur un chemin d'exploitation situé au Moulin de Dison à Jalhay.

 Ce chemin traverse un domaine forestier propriété de la famille Sagehomme. Le conseiller Julien Mathieu considère que cette voie est bel et bien communale et  entend  l'ouvrir au public.

 L'affaire est délicate. Tant le bourgmestre que le conseiller communal semblent vouloir unir leurs efforts pour en finir, en toute légalité, avec ce problème qui irrite depuis tant d'années les Jalhaytois.

 Semblaient ! En effet, rapidement, sans retenue, nos élus s'opposent violemment quant à la méthode de travail à mettre en œuvre pour atteindre l'objectif.

 Un climat conflictuel et contre-productif nous rappelant étrangement, hélas, un autre: celui accompagnant la venue d'une crèche à Jalhay.

 

Une décision hasardeuse de l' Echevin de la culture.

 

Il faut le savoir, le nouveau décret régissant les Centres culturels est on ne peut plus clair:" La dynamique de développement territorial culturel est à mettre en œuvre en priorité". Voilà qui explique pourquoi les Centres culturels sont contraints  d'aller à la pêche au "gros"  pour tenter de ramener dans leurs filets une commune rurale telle que la nôtre.

 En effet, harponnée, la commune  de Jalhay-Sart avec ses 8407 habitants serait effectivement une prise de choix valant son pesant d'or en subsides divers.

 C'est dans ce contexte que Francis Willems, visiblement ravi, annonce l'adhésion de notre commune au Centre culturel spadois.

 Carine Braun, chef de l'opposition interroge l'échevin à propos des critères qui ont prévalu pour départager les Centres culturels de Spa et de Theux tous deux en lice pour absorber notre belle commune.

 L'échevin évoque l'engouement des Jalhaytois et des Sartois pour les activités culturelles spadoises, la proximité, l'ancienne collaboration des bibliothèques communales avec Spa ( NDLR. Récemment nos deux bibliothèques se sont affranchies de la ruineuse tutelle spadoise)

 Mais lorsque la question se fait plus incisive notamment au niveau de la teneur de l'accord, l'échevin se fait hésitant et s'empresse de passer la parole à notre chef à tous .

 C'est ainsi que nous apprenons que, "pressé par le temps" , aucune convention n'a été signée entre les parties et que cette situation perdurera jusqu'en 2018 date à laquelle le collège se prononcera définitivement. Il est néanmoins fait état du fait que notre commune devra s'acquitter d'un droit d'entrée au club du Centre culturel spadois à hauteur de 10 000 € .

 Cette hasardeuse tutelle spadoise nous inquiète. Nous la commenterons davantage dans une prochaine édition de notre blog. 

 Avant de nous quitter, nous publions une bulle dédiée à notre échevin de la culture.

 Elle nous a été inspirée par un article où l'échevin dévoile dans la "presse sérieuse" son intention de développer des cours de cuisine….

 Pas de doute l'action du Centre culturel spadois se ressent déjà.   

 jean  pirnay  gentil persifleur à Surister

 

 

Sagehomme

La sinistre double barrière qui a enflammé le Conseil

Commune de Jalhay,Fracis Willems,

             L'échevin de la culture  Francis Willems, avec l'appui du Centre culturel de Spa, organisera bientôt des cours de cuisine à Jalhay.

17/07/2013

Jalhay- Sart. Conseil communal, vents favorables, et bulles impertinentes.

Pour les décisions du Conseil communal du 24 juin (clic droit http://www.jalhay.be/

Pour les vents favorables ,états d'âme d'élus, situations comiques, et autres bulles impertinentes c'est ici:

Une ardoise "surprise" de 279 000€ à charge de la Commune

C'est par un " bonnes vacances reposantes à tous" que lu Rissèré(1) clôture la séance publique du Conseil communal. Pourra-t-il lui-même en bénéficier ? Rien n'est moins sûr! En effet il faut savoir que la Commune de Jalhay a reçu très récemment une note de régularisation  de la zone de secours ( Service incendie) soit 279.000 € à charge de la Commune.

Ce montant doit être avalisé ou refusé par le Conseil communal dans les 60 jours.

Il y aura le 19 août un Conseil communal avec ce seul point à l’ordre du jour.

Un conseiller de la minorité piégé.

Après avoir dénoncé l'achat de trois parcelles boisées ( 39000€) jouxtant un domaine forestier que la commune de Jalhay possède à Soy (Erezée) le conseiller de la minorité Jean -louis De Leuze reprend la parole pour informer lu Rissèré qu'il avait été victime d'un coup de fil fort mal intentionné.

Méchamment le message l'informait que la séance du Conseil précédent avait été annulée d'où son absence ce jour-là.

Devant le peu d'empathie du Rissèré et les rires moqueurs du public nous avons demandé un avis sur cette affaire à l' Echevin de la communication. ( voir en fin de note nos bulles impertinentes)

 Lu Grand Åriå(2) tance l'Echevin de la culture

L'échevin de la culture est interpellé par lu Grand Åriå conseiller de la minorité :

"La communication touristique dont tu as la responsabilité  est mauvaise et ton orthographe perfectible"

"C'est la deuxième fois que tu m'attaques! Je te suggère de me faire part de tes critiques en dehors du Conseil lui répond l'interpellé."

"Désolé ici je suis bien dans mon rôle" affirme un Grand Åriå soucieux de l'image de marque touristique de la commune et nullement disposé semble- t- il à s'adonner à la pratique de l'omerta.  

Lu Rinne Tarame(3) force la main du Rissèré..

Lu Rinne Tarame revient à la charge avec sa proposition de constitution d'un groupe de travail majorité et opposition pour discuter du cadre éolien wallon qui a retenu 8 sites potentiels pour Jalhay. Lu Rissèré promet d'enclencher la palabre pour septembre tout en rappelant, fort à propos, que tout n'est pas rose au pays des éoliennes.   

Le logement social à Jalhay, caillou dans la chaussure du Rissèré.

Faut-il le rappeler l'ancienne majorité avait pour projet de construire une cité d'habitations sociales à Vervierfontaine. Le projet fut rejeté massivement par la population jalhaytoise qui, dans la foulée, a confirmé son vif mécontentement lors des dernières élections communales. Habilement et comme alternative lu Rissèré  s'est engagé à créer 8 logements sociaux via l' Agence Immobilière Sociale de la Haute Ardenne (A.I.S) pour fin juin 2013 .

C'est dans ce contexte, que le conseiller Christian Van den Bulck interpelle Lu Rissèré:

- C.V.B. Vous n'avez pas respecté vos engagements vous n'avez pas créé 8 logements sociaux.   

- Lu Risérè. Détrompez-vous il y a bien 8 logements sociaux disponibles à Jalhay.

- C.V B. Désolé l'A.I.S. que j'ai contacté avant la séance du Conseil me confirme 7 logements sociaux et non 8.

- Lu Rissérè. L'A.S.I. n'a pas encore enregistré un appartement qui m'appartient et que je viens de mettre à sa disposition explique , la lippe rieuse, lu Rissèré.

 

Toujours dans le registre des habitations sociales l'ancien échevin Van den Bulck a initié à l'époque l'achat d'un bâtiment situé à Vervierfontaine en vue de créer deux appartements sociaux. Lu Rissèré a annulé le compromis de vente car pour l'obtention du permis de bâtir il est nécessaire, affirme la majorité, de prévoir 4 places de parking. Compte tenu de la configuration des lieux il est impossible de satisfaire à cette exigence.

(1) Lu Rissèré: le constipé     Michel Fransolet bourgmestre

(2) Lu Grand Åriå: le grand orgueilleux  Julien Mathieu conseiller

 (3) Lu Rinne Tarame: La grenouille bavarde Eva Franssen conseillière

 

   jean pirnay à Surister                                                        

                                             Les bulles impertinentes

 

jalhay,jean pirnay,jean-louis de leuze

 

 

jalhay,michel fransolet,jean pirnay,bourgmestre jalhay,michel parotte,francis willems,docteur christian vanden bulck,docteur jean-louis de leuze

 

 

jalhay,michel fransolet,jean pirnay,bourgmestre jalhay,michel parotte,francis willems,docteur christian vanden bulck,docteur jean-louis de leuze

 

 

DSC_7911.jpg

 

 

jalhay,michel fransolet,jean pirnay,bourgmestre jalhay,michel parotte,francis willems,docteur christian vanden bulck,docteur jean-louis de leuze

 

 

jalhay,michel fransolet,jean pirnay,bourgmestre jalhay,michel parotte,francis willems,docteur christian vanden bulck,docteur jean-louis de leuze