Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/05/2016

Pus nole måssisté à Jalhay-Sart ( Plus de saletés à Jalhay-Sart )

Nous avons participé le 16 avril 2016 aux côtés du bourgmestre Michel Fransolet et de ses échevins ainsi que de nombreux jeunes ( 80 personnes au total) au nettoiement de notre commune notamment la décharge sauvage de Surister.

Cette décharge est située sur un tronçon d'une route désaffectée . Elle est en activité illégalement depuis 35 ans .

Elle a été partiellement assainie dans le cadre de cette opération de nettoiement citoyenne.

Pour les éboueurs bénévoles il apparaît clairement que des solutions sont à prendre au niveau de la décharge  pour éviter à l'avenir de nouveaux déversements à cet endroit.

1) Parachever le travail d'assainissement en procédant au raclage des accotements de cette route désaffectée . En effet ceux -ci sont encombrés par des dépôts de gravats et de nombreux déchets verts déposés depuis des années en couches successives .

Une action nécessaire si l'on veut bien considérer que la "crasse appelle la crasse".

2) Contrarier l'accès à la décharge dans sa partie non utilisée par les agriculteurs par la dépose par ex. de rochers au travers de la route désaffectée.

Cette dernière action nécessite de la part de notre bourgmestre une demande préalable d'autorisation auprès du Service Public de Wallonie, la route désaffectée n'étant pas communale.

A l'occasion du Conseil communal du 25 avril et dans le cadre d'une intervention citoyenne nous avons donc interrogé le bourgmestre Michel Fransolet au sujet de l'abandon des déchets en pleine nature.

A l'issue de notre intervention, nous avons reçu de sa part les réponses suivantes:

  •  Une signalisation d'interdiction sera posée prochainement sur le site.
  • Témérairement Michel Fransolet considère qu'au vu de l'ancienneté des déchets présents dans la décharge, les inciviques environnementaux ne la fréquentent plus et que par conséquent il n'est pas utile d'envisager d'autres actions.
  • Enfin il confirme qu'un agent sanctionnateur surveillera le site.

 Face au peu d'empressement de notre mayeur- vétérinaire à prendre en compte la problématique de l'ensemble des décharges sauvages à Jalhay-Sart, nous lui avons remis, en guise de pense bête, un crâne venant en ligne droite de la décharge de Surister.

Une décharge qui s'est révélée être un véritable ossuaire animal .

Déposé sur son bureau, il le rappellera à ses devoirs.

 Notre bourgmestre persiste et signe dans la "presse sérieuse".

 Interrogé le 3 mai 2016 par Antoine Vidua journaliste de la "presse sérieuse" qu'affectionne notre chef à tous celui-ci répond : "On fait le maximum à ce niveau, avec notamment l'engagement d'un agent constatateur et le règlement des sanctions administratives communales (SAC) qui permet de lutter contre les incivilités.

J'estime que notre environnement est encore très bon".

"Notre environnement est encore très bon!" Visiblement notre chef à tous semble vouloir ignorer la réalité des décharges sauvages.

Les citoyens vivent mal cette présence!

Elles ont un effet désastreux pour l'image de notre commune parcourue par les nombreux promeneurs et sportifs adeptes de TRAIL et de VTT.

C'est aussi une menace sérieuse pour le tourisme rural à Jalhay-Sart.

 Nous allons donc aider, dans une action que nous voulons positive, notre bourgmestre à prendre conscience de cette problématique.

 Pour ce faire nous allons ouvrir un site en ligne intitulé en wallon " Pus nole måssisté à Jalhay-Sart" ( Plus de saletés à Jalhay-Sart ) où nous inviterons les citoyens à déposer leurs témoignages photographiques sur les abandons en pleine nature.

Pas de doute avec "Le poids des mots, et le choc des photos" la guerre  contre la contre saleté sera gagnée à Jalhay-Sart.

Une victoire d'autant plus rapide lorsque notre chef à tous poussera enfin le cri de guerre attendu des citoyens:

                       Tolérance zéro pour l'abandon des déchets en pleine nature à Jalhay-Sart.

Moi.jpg

 

jean pirnayGentil persifleur à Jalhay-Sart

Défenseur de notre identité culturelle rurale

 

                                                "Le poids des mots, et le choc des photos"

Un crâne venant en ligne droite de la décharge sauvage de Surister est offert

au bourgmestre vétérinaire Michel Fransolet en guise de pense- bête lors du Conseil  communal.

Disposé sur son bureau il le rappellera en permanence à ses devoirs...

 

Crâne et moi.jpg

 La crasse appelle la crasse.

Un banc public en ruine situé à l'entrée de la route désaffectée de la décharge constitue un formidable appel d'air aux déversements sauvages sur les accotements

 

 

banc cassé.jpg

Vu sous un autre angle.

DSC_8378.JPG

 

Un raclage des accotements s'impose pour parachever le travail d'assainissement de la décharge de Surister avant la pose d'une signalisation d'interdiction.

Temps estimé pour l'opération:  Six heures de travail pour un tracto- pelle et  camion.

 

Déchets de matériaux

DSC_8519.JPG

commune de jalhay,michel fransolet,jean pirnay,décharge sauvages à jalhay.

Les déchets verts s'accumulent

DSC_8520.JPG

Des déchets verts très récents

DSC_8692.JPG

 C'est à cet endroit qu'il y a intérêt à bloquer la route désaffectée utilisée par les inciviques environnementaux.

Suggestion: Utiliser les rochers qui ont servi à bloquer le pont de Neufmarteau il y a quelques mois...

DSC_8788.JPG

Vue sur la décharge de Surister assainie.

commune de jalhay,michel fransolet,jean pirnay,décharge sauvages à jalhay.

La grande décharge du bois des Gattes (Vallée de la Hoëgne à Tiège)

DSC_8669.JPG

décharge Tiège.jpg

DSC_8665.JPG

DSC_8677.JPG

 

La décharge du Sarpay  (Tiège)

DSC_8795.JPG

Des crânes également au Sarpay.

DSC_8687.JPG

Décharge dans les bois de Rassouster (Tiège)

commune de jalhay,michel fransolet,jean pirnay,décharge sauvages à jalhay.

commune de jalhay,michel fransolet,jean pirnay,décharge sauvages à jalhay.