Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/12/2016

Jalhay-Sart. La formidable commune rurale si haut perchée et si proche des étoiles...

 

 

La dynamique commune rurale de Jalhay-Sart, sa presse impertinente et votre gentil persifleur vous souhaitent un merveilleux Noël.

 Que l'année qui va naître vous garde la santé, la joie de vivre et la paix.

 

JP.jpg 

jean pirnay

Gentil persifleur à Jalhay-Sart.

Défenseur de notre identité culturelle rurale.

commune de jalhay- sart,jean pirnay,chapelle fischbach

04/09/2016

Commune de Jalhay-Sart. La tradition a été respectée, ils ont traversé la fagne.

 

Le 27 août 2016 nombreux sont les pèlerins qui ont répondu à l'invitation du comité Culturel de Sart-Jalhay pour rejoindre la chapelle Fischbach.

Proche de l'emblématique auberge de la Baraque-Michel, la chapelle Fischbach est inscrite au patrimoine remarquable de Wallonie. Elle est rattachée à la paroisse de Xhoffraix, communee de Malmedy, anciennement Bévercé.

Cette année, aux groupes de pèlerins des villages de Hockai et de Solwaster se sont ajoutés, à l'initiative d'habitants de Herbiester, des pèlerins jalhaytois regroupés  face au château Sagehomme pour perpétuer, eux aussi,la tradition fagnarde.

En tête de groupe, une jeune fille, habitant le village de Fouir marche d'un bon pas en compagnie d'un membre de sa famille.. Elle est la descendante de la fratrie de Marie Solheid celle-là même qui perdit tragiquement la vie en fagne en compagnie de son fiancé en janvier 1871.

Avec beaucoup de grâce, elle porte  une petite croix en or. Un bijou ayant appartenu à Marie Solheid, son infortunée aïeule.

C'est à proximité du monument "Le Gayetay" que les pèlerins se rejoignent dans la bonne humeur.

Constitué d'une hélice d'avion fiché dans le sol fagnard, le monument du "Gayetay" commémore la disparation le 6 avril 1945 de deux équipages d'aviateurs américains.

Autre halte des pèlerins cette fois à la Croix des fiancés. Une courte pose mise à profit par Serge Nekrassoff, historien de la fagne, pour évoquer l'équipée tragique de ces infortunés fiancés de la fagne.

Moment de sensation avec l'arrivée, à ce moment, du garde -champêtre des Vieux Métiers de Sart sous un grand parapluie noir en guise d'ombrelle. Sage précaution car l'astre brillant est ce jour- là en pleine forme.  

Ce sympathique représentant de l'ordre  donnera le signal du départ de la dernière et courte étape qui fait conduire les pèlerins à la chapelle Fischbach.

Le petit Léon (4 mois) accompagné par ses deux sœurs a été porté par sa maman bien enserré dans une écharpe de portage, au départ du village de Solwaster 

 Que du bonheur pour ce nourrisson de découvrir si tôt la fagne et dans la foulée prendre sa première leçon de wallon donnée par l'un des meilleurs "précepteurs" de la région.

En effet, précédent la traditionnelle messe célébrée par le Doyen de Malmedy, il a été donné à voir et à entendre une superbe prestation du Royal club wallon de Malmedy.

La "Nut' du may" était au programme de même qu'un autre chant intitulé "Tchitoûle" qui signifie en wallon linaigrette, la fleur emblématique de la fagne.

Le Royal club wallon est avant tout un cercle littéraire c'est donc tout naturellement qu'il a été lu également deux poèmes wallons de Henry Bragard et Henry Colette.

A l'issue de la cérémonie religieuse le Doyen Henry Bastin a invité tous les pèlerins à prendre un bol de soupe préparé par les dames du Comité culturel de Sart- Jalhay ainsi qu'un médaillon souvenir en bois confectionné à l'atelier des Vieux Métiers que l'on ne présente plus.

Le Doyen se révèle un pince -sans- rire.

Utilisant micro de service, il a déploré l'absence de "pèket". Il s'agit pour ceux qui l'ignorerait d'un remontant qui donne chaud au cœur et aide paraît-il à parler wallon. Il est distillé notamment avec des baies du genévrier, un arbuste précieux des fagnes.

 Le message a été entendu !

Lors du prochain pèlerinage, pas de doute, le contenu d'une flasque remplie du  breuvage sera proposée au Doyen ainsi qu'à ses concélébrants.

A Fischbach un office religieux où le wallon aurait une petite place, voilà qui devrait ravir le Comité culturel de Sart-Jalhay qui aborde si fièrement son slogan  :"Nos r'prindans rècène ".

 

Moi.jpgjean pirnay

Gentil persifleur à Jalhay-Sart.

Défenseur de l'identité culturelle rurale. 

 

                                                 Les photos et vidéo

chapelle fischbach,croix des fiancés,jean pirnay,commune de jalhay,serge nekrassoff,jalhay,solwaster

 

La jeune descendante de la fratrie de Marie Solheid.

chapelle fischbach,croix des fiancés,jean pirnay,commune de jalhay,serge nekrassoff,jalhay,solwaster

Le petit Léon a traversé la fagne.

 

 

  Reportage Télévesdre

http://www.televesdre.eu/www/waimes_une_centaine_de_march...

                                                       

                                      Photos et vidéo de Denis Dosquet

 

https://www.facebook.com/422391557951403/photos/ms.c.eJxF...

 

https://www.facebook.com/422391557951403/photos/ms.c.eJxF...

                                                Prestation du  Royal club wallon

 

          https://www.facebook.com/Denis-Dosquet-folklore-422...

 

                                             Photos de Daniel Loubelle

 

                                                 https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10208614694499107...

 

 

 

 

12/07/2016

Jalhay-Sart. Les acteurs des Vieux Métiers de Sart-Jalhay traversent le fagne

Dans l’esprit des Vieux Métiers.

LE PÈLERINAGE EN FAGNE

Depuis l’an dernier et à l’initiative du Comité Culturel de Sart-Jalhay, s’est ravivée une coutume née en 1832 et qui avait survécu jusque dans les années 1960 : le pèlerinage des villages fagnards à la chapelle Fischbach. (Baraque Michel)

Érigée en 1830-1831 à un jet de pierre de la Baraque Michel et dédiée à Notre-Dame de Bon Secours, cette chapelle devint rapidement un lieu de pèlerinage.

Dans ses notes, en effet, François Michoel, ancien instituteur de Sart, rapporte qu’en 1832, durant une grave épidémie de dysenterie, le curé de Solwaster fit le vœu d’organiser un pèlerinage annuel à la chapelle Fischbach si le mal était enrayé.

Il tint promesse le 8 septembre et emmena ses ouailles en procession à travers la Fagne. Il semblerait qu’en cours de route, les pèlerins aient cueilli et mangé pas mal d’airelles et myrtilles, qui renforcèrent leur résistance à la maladie.

 À d’autres dates et avec des fréquences variables, d’autres paroisses firent de même : Jalhay, Sart, Goé, Eupen, Malmedy, Membach, Xhoffraix, Hockai, Sourbrodt, Ovifat, Surister, Robertville, Francorchamps.

 

En 2015, le projet du Comité Culturel de faire revivre cette tradition s’est concrétisé sur une dizaine de kilomètres avec quelque deux cents marcheurs, dont bon nombre en costumes d’époque, à commencer par le curé André Lieutenant en soutane et barrette.

Cette année, le pèlerinage prendra son départ le samedi 27 août à 7h30 précises simultanément de l’église de Solwaster et du château Sagehomme à Jalhay. Un troisième groupe quittera l’église de Hockai à 8h30 pour remonter la Vecquée.

Arrivée prévue à 10h30, à la chapelle Fischbach où le Royal Club Wallon de Malmedy interprétera en autres le célèbre chant Lu Nut’ du May.

Un hommage particulièrement émouvant puisque le groupe des pèlerins jalhaytois sera conduit par une jeune descendante de la fratrie de Marie Solheid, celle-là même qui mourut dans la neige en fagne avec son fiancé le 22 janvier 1871.

De plus, cette jeune fille portera au cou la petite croix en or de Marie Solheid.

À 11h, à l’appel de la cloche historique qui a sauvé tant de fagnards égarés, un office religieux sera célébré à la chapelle Fischbach par M. le doyen Bastin, de Malmedy.

Sur le plan pratique, l’inscription à la marche de Solwaster et celle de Jalhay est souhaitée, elle est gratuite, de même que la soupe servie après l’office et le médaillon-souvenir en bois confectionné par les artisans de la Fête des Vieux Métiers de Sart-Jalhay.

Les deux parcours( Solwaster et Jalhay) sont de longueur identique (9 km), sans difficulté particulière et ne comporteront pas de ravitaillement en cours de route. Un covoiturage peut s’organiser depuis le nouveau parking de la Baraque Michel.

Les pèlerins qui le souhaitent peuvent naturellement rentrer à pied. Il est recommandé bien sûr de revêtir une tenue traditionnelle, mais les tenues sportives sont évidemment les bienvenues.    

                                                                                                                                              A.M.

Contacts :

José Laurent : 087/47 44 55 chapelle.appoline@gmail.com

Robert Fransolet : 0475/66 80 06 robert@fransolet.com

José Closset : 087/64 74 14 joseclosset@yahoo.fr

Jean Pirnay : 087/64 75 44 pirnay.jean@skynet.be

 

 

 

Pélerinage ok.jpg