Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/04/2017

Commune de Jalhay-Sart.Un nouveau style de gouvernance se mettrait-il en place ?

 Vous savez quoi?

Eh bien nous avons assisté le 27/03/2017 à un Conseil communal pas comme les autres.

Pas comme les autres?

En effet, un Conseil tout empreint de sérénité qui tranche singulièrement avec le tumulte entre élus auquel nous assistons régulièrement.

Un nouveau style de gouvernance se mettrait-il en place ?

N'allons pas trop vite! Il s'agit là d'un frémissement qui doit encore se confirmer.

Nous vous racontons.

La collaboration inattendue d'un couple de kangourous boxeurs. (1)

Lors du Conseil précédent les esprits de deux élus se sont échauffés à propos de la légalité du défraiement des enseignants de l'école des Devoirs de Jalhay.

Campant sur leurs positions respectives la conseillère Carine Braun et l'Echevin de l'instruction Eric Laurent s'affrontent sans retenue sur le sujet sans pour autant qu'une solution émerge. Tous deux sont coutumiers du fait.

Un retournement de situation positif.

Aujourd'hui les deux protagonistes communiquent positivement. Ils ont décidé de créer un groupe de travail en vue de trouver une solution au problème.

Puissent- ils à l'avenir garder ce cap pour les échanges futurs?

Notre bourgmestre exprime sa capacité de dialogue.

Par temps de pluie les Jalhaytois sont confrontés à une importante et dangereuse accumulation d'eau située sur la route de Verviers. L'endroit est actuellement en travaux en vue de la réalisation d'un "tourne à gauche" vers Surister.

Lors d'un Conseil précédent notre chef à tous propose l'acquisition d'une emprise sur la prairie d'un riverain. But de l'opération: capter ces eaux vagabondes pour les acheminer vers une zone humide proche via une canalisation enfouie dans le sol.

Le parti Oser propose d'installer à cet endroit un séparateur d'hydrocarbure (2) pour éviter que d'éventuelles traces huileuses de la route polluent la zone humide.

Fort de sa majorité (10 sièges contre 9) notre bourgmestre rejette la proposition du groupe Oser sans véritablement donner des explications satisfaisantes à la minorité.

Sans autre forme de procès il est procédé au vote.

L'Echevin Marc Ancion, qui a un lien de parenté avec le propriétaire de la prairie, est prié, pour éviter un conflit d'intérêt, de se retirer le temps du vote.

Résultat du vote: par 9 oui et 9 non le Conseil communal n'a pas approuvé l'acquisition de l'emprise nécessaire.

Un retournement de situation positif.

Pour avoir senti le souffle du boulet, notre bourgmestre s'empresse, lorsque la question du séparateur d'hydrocarbure revient sur le tapis, de répondre avec bonne grâce aux nombreuses et légitimes questions de la minorité. Se référant à l'avis de professionnels et à des textes légaux, il précise qu'un séparateur d’hydrocarbure n'a pas pour vocation d'être installé en voirie.

Par contre son usage s'impose pour des endroits à risques tels que: station-service, car-wash etc. Après avoir répondu avec zèle le bourgmestre suggère de passer au vote.

Résultat du vote: par 9 oui et 9 abstentions, le Conseil communal approuve l’acquisition de l'emprise.

Ce vote nouveau permet donc l'exécution des travaux au bénéfice de la sécurité des Jalhaytois. Merci au dialogue et à la communication.

Puisse notre bourgmestre retenir la leçon ! Elle vaut son pesant d'or!

Les droits d'interpellation citoyens se multiplient.

Très régulièrement nous usons de notre droit d'interpellation citoyen au Conseil communal. Son taux de réussite peut être qualifié de très encourageant.

Le Jalhaytois Olivier Closset (3) a usé également de ce droit.

Nous félicitons ce jeune pour son engagement citoyen.

Il propose une "application" qui consiste à photographier et localiser par GPS les abandons sauvages de déchets à l'aide d'un "Smartphone".

Le bourgmestre se déclare ravi " C'est vraiment une très bonne idée de surcroit innovatrice! Nous allons étudier cette proposition".

L'interpellation citoyenne est un moyen on ne peut plus direct et démocratique mis à la disposition des Jalhaytois et Sartois pour faire entendre leur voix.                                                              Nous encourageons fortement son utilisation.

Dans cet ordre d'idées nous venons d'introduire auprès de notre bourgmestre un droit d'interpellation à propos de la sécurité des habitants du village de Surister.

Affaire Publifin. à Jalhay. Etrangetés et leçon à retenir.

Le Conseil communal doit voter l'ordre du jour de l'assemblée générale extraordinaire Publifin du 30 mars

Face aux outrances scandaleuses de l'intercommunale Publifin, notre bourgmestre semble résigné. Très étonnamment, il n'y a pas de débat à Jalhay à ce sujet.

La minorité si prompte à réagir en toute circonstance ne pipe mot.

Nous nous perdons en conjectures sur cette attitude de renoncement!

Le Conseil communal à l'unanimité décide de s'abstenir de voter l'ordre du jour. Cette disposition permettra aux cinq représentants de notre commune de participer physiquement à l'assemblée générale Publifin.

Il s'agit de Michel Parotte Echevin, Christian Lerho conseiller, Bastien Laurent conseiller.( Les conseillers Christian Vanden Bulck  et Jean-Louis Deleuse seront absents)

Notre Bourgmestre indique que les représentants jalhaytois voteront sans instructions c'est à dire en leur âme et conscience!

A l'assemblée Publifin les représentants d'autres communes ne sont pas aussi conciliants.

Il y a eu des prises de paroles musclées! Notamment celles du bouillant bourgmestre Claude Erdekens d'Andenne et Cédric Hanin Echevin de la petite commune d'Olne .C'est Cédric Hanin qui a dénoncé les turpitudes de l'intercommunale Publifin.

https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_publifin-claude-...

http://www.lesoir.be/1476562/article/actualite/belgique/p...

http://plus.lesoir.be/node/91851

Publifin une leçon à tirer?

La triste expérience de Publifin incitera-t-elle notre bourgmestre à comprendre que nous ne vivons pas dans un monde de bisounours.

Je fais allusion ici à cette convention provisoire (coût 10000€ annuel) passée entre la commune de Jalhay et le centre Culturel spadois où 2 sièges au Conseil d'administration sur 18 ont été dévolus aux Jalhaytois et aux Sartois !

Une situation au niveau de la représentativité de notre commune à corriger au plus vite!

Dernière minute.

Dans un autre registre, une info venant en ligne droite du Conseil communal spadois. Inquiétant!

http://verviers.lameuse.be/75101/article/2017-04-27/trop-...

 jean pirnay,commune de jalhay,commune de jalhy-sart,michel fransolet,surister

jean pirnay

Gentil persifleur à Jalhay-Sart.

      Défenseur de l'identité culturelle rurale.

 

 (1) Kangourous boxeurs : https://www.youtube.com/watch?v=AtP6tRJ4XBM

 (2) Séparateur Hydrocarbure : http://www.hellopro.fr/separateur-d-hydrocarbures-avec-de...

 (3) Droit interpellation Olivier Closset

 

 

jean pirnay,commune de jalhay,commune de jalhy-sart,michel fransolet,surister

Interpellation citoyenne ...
... Pourriez-vous mettre en place une interface qui permettrait aux citoyens de signaler précisément des dépôts de déchets sauvages au service environnement grâce aux technologies de géolocalisation ?

Bonjour à tous,

J’aimerais vous soumettre une idée simple.

Aujourd’hui, de nombreux promeneurs et sportifs sillonnent notre commune. La majorité de ces personnes utilisent des smartphones intégrant un récepteur GPS. Une fois le capteur activé et la position calculée, il est alors « relativement » aisé de prendre des photos géolocalisées de dépôts de déchets sauvages.

Ensuite, sans contraintes d’heures d’ouvertures de bureau, il suffirait de transmettre ces photos soit par email au service environnement ou bien via une nouvelle interface dédiée depuis le site web de la commune.

L’agent du service environnement recevant ces images pourrait à l'aide de logiciels libres et gratuits, lire les coordonnées géographiques des zones polluées et planifier les actions d’enlèvements.

Après quelques tests permettant de valider cette idée, une procédure de signalement pourrait être communiquée aux jalhaytois via un article dans le bulletin communal, sur le site www.jalhay.be, sur des panneaux disposés dans certaines zones « stratégiques », etc.

Pour les petits déchets pas trop encombrants, il serait bon d’inciter les citoyens soucieux du respect de la nature à les reprendre directement en suivant l’exemple de Monsieur Michel Monseur paru dans la presse régionale.

Voilà, si vous désirez des précisions sur cette idée, n’hésitez pas à me contacter.

Merci pour votre attention !

Olivier Closset>>

 

Les eaux vagabondes route de Verviers.

jean pirnay,commune de jalhay,commune de jalhy-sart,michel fransolet,surister

 

02/04/2017

Commune de Jalhay-Sart. Le Gouvernement Wallon veut vendre des forêts domaniales

À l'attention : des députés du Parlement Wallon

Mesdames, Messieurs les Députés du Parlement wallon,


À l’heure où la commission de l’agriculture du Parlement wallon s’apprête à réaliser des auditions et relancer les discussions concernant la proposition de décret visant à modifier les articles 74 et 114 du décret du 15 juillet 2008 relatif au Code forestier, nous, citoyens, souhaitons exprimer notre vive opposition à l’égard de ce projet.  En particulier, la possibilité que cette proposition de décret donnerait au gouvernement de vendre les forêts domaniales à des propriétaires privés sans l’aval du Parlement wallon nous semble inacceptable.


Nous citoyens, demandons au Parlement wallon de n’adopter aucune disposition qui permettrait au Gouvernement Wallon de vendre des forêts domaniales sans son aval mais de maintenir son contrôle sur l’action du gouvernement. Nous trouvons tout à fait irresponsable que  notre patrimoine naturel wallon soit vendu pour des raisons d’ajustement budgétaire !


La forêt publique est notre patrimoine naturel et historique commun. Elle nous procure une matière première locale et durable ainsi qu’un ensemble de services écosystémiques gratuits comme le stockage du carbone, la préservation de l’eau, du sol, de l’air et de la biodiversité,… Elle offre une possibilité de loisirs accessibles à tous.


Nos forêts domaniales, nos forêts publiques, ont été confiées à la gestion de l’administration forestière avec la mission d’en assurer la préservation à long terme. Ces forêts sont gérées durablement de manière à maintenir leur capital producteur pour les générations futures tout en assurant les services que les citoyens sont en droit d’en attendre : économiques, environnementaux et sociaux.


À l’heure où les bouleversements climatiques et les enjeux énergétiques de demain devraient être prioritaires pour orienter nos réflexions et nos choix stratégiques, prendre la responsabilité de laisser ce patrimoine être privatisé et ne plus obéir qu’aux lois de la spéculation financière dans l’attente d’un retour rapide sur investissement relève de l’irresponsabilité et/ou de l’inconscience.


Ainsi, ce ne sont pas moins de 55 000 hectares de forêts domaniales qui pourraient être soustraits du patrimoine commun et passer dans les mains de gestionnaires privés soucieux de la seule rentabilité économique.


Ces forêts domaniales constituent le patrimoine naturel de tous les citoyens, ce sont nos chemins de randonnées, nos espaces de détente, d'apprentissage, une de nos ressources économiques, nos paysages, nos réserves de biodiversité,...


Nous, citoyens, défendons le statut public de nos forêts et refusons tout projet visant à faciliter la privatisation de notre bien commun.


Aucune urgence ne justifie une telle modification législative qui porterait clairement préjudice à l’ensemble des citoyens wallons pour le bénéfice de quelques particuliers et investisseurs.


Les forêts publiques doivent être gérées au service de tous. Elles ne peuvent servir des intérêts particuliers.


Le bien commun appartient aux citoyens, pas aux décideurs politiques. 

( sources Auteur : Olivier Chaput)


     Aux arbres, citoyens ! Aux arbres Jalhaytois! Aux Arbres Sartois!

 

Pour voter contre ce projet absurde c'est ici:

http://www.mesopinions.com/petition/social/garder-forets-...

 

Moi.jpgjean pirnay

Gentil persifleur à Jalhay- Sart

Défenseur de notre identité culturelle rurale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

29/03/2017

Commune de Jalhay-Sart. La décharge sauvage du bois des Gattes à Tiège est assainie!

 

Le 27 février 2017, rappelez-vous, nous avions usé de notre droit d'interpellation au Conseil communal(1) pour demander l'assainissement de l'importante décharge sauvage du bois des Gattes, située en contrebas de la route N 640 à Tiège.

C'est avec réactivité peu commune  que  le Collège communal nous informe qu'il a décidé, le 2 mars 2017 que ce site serait nettoyé le samedi 25 mars 2017 date de l'action Wallonie Plus Propre ( "Be WaPP" )

Le jour de l'opération et avant la mise au travail des équipes bénévoles, a eu lieu la distribution des indispensables équipements de protection.

Ainsi ont été équipés: le Bourgmestre, ses Echevins et Conseillers, des bénévoles et, venue en nombre avec beaucoup d'enthousiasme, l'unité scoute de Jalhay.

À notre arrivée sur le site, on découvre qu'une masse imposante de volumineux et lourds détritus avait été extirpée de la vallée et rangée sur l'accotement de la route prête, pour le chargement.

Agréable surprise bien sûr ! Mais qui donc a exécuté ce travail?

Il s'agit de l'œuvre de notre chef à tous Michel Fransolet entouré de son équipe et surtout de l'aide bénévole de Francis Reinertz  au volant d'un tracteur équipé d'un treuil.

Un équipement forestier bien utile pour remonter les détritus de cet endroit particulièrement pentu.

Une bonne nouvelle supplémentaire...

Comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, il est fait état par notre bourgmestre d'une promesse verbale du Service public de Wallonie. Elle consisterait à placer des barrières destinées à contrarier à l'avenir le versage des détritus dans la vallée!

Ici pas de doute nous serons attentifs à ce que ces barrières soient effectivement installées.

En milieu rural l'importance de la parole donnée n'est pas un vain mot!

Le travail d'assainissement achevé, toutes les équipes ont regagné  la maison communale pour participer à un barbecue préparé par Francis Lerho.

Dans notre commune décidément formidable, on ne fait jamais les choses à moitié!

Le lendemain matin c'est  sous la  houlette de Vincent Swartenbrouckx que les "Seinglés du Mardi" (Herbiester) et les participants "Je Cours Pour Ma Forme Jalhay" ont ratissé minutieusement les abords de notre commune.

Les déchets, une fois encore, étaient  nombreux comme en témoigne la photo du fort peu glorieux tableau de chasse.

Deux grosses opérations de nettoyage sont encore prévues cette année

Jalhay: le samedi 29 avril 2017.

Rassemblement à la maison communale à 9 h.

 Sart: l'opération se déroulera dans le courant du mois de septembre la date devant être encore confirmée.

Moi.jpg

jean pirnay

Gentil persifleur à Jalhay-Sart

Défenseur de notre identité culturelle rurale

                                                                            

                                             

(1)                                         Droit d'interpellation du 27/02/2017

Monsieur le Bourgmestre,

Le lundi 3 juillet 2017 l'étape du tour de France reliant Verviers à Lowy empruntera la nationale N 640 appelée dans notre commune et dans sa partie boisée: " route du Bois des Gattes". (Tiège)

C'est à cet endroit et à partir du large accotement de la route, que des déchets sont précipités depuis des décennies dans la vallée.

Là-bas, on y voit de tout: congélateur, machine à lessiver, pneus, cuvette de WC, bidons d'huile de vidange, éléments de carrosserie de voitures, matelas sans oublier des carcasses d'animaux en décomposition.

Et comme si le tableau dépeint n'était pas assez répugnant, il faut savoir qu'un ruisseau longe la masse des détritus pour se charger d'eaux de lessivage peu ragoûtantes avant de se jeter dans la Hoëgne.

Il vous plaira d'admettre Monsieur le Bourgmestre qu'il s'agit là d'une image bien peu flatteuse de notre commune à offrir à la vue du Tour de France dont on sait que la couverture médiatique est planétaire.

C'est aussi hélas un méchant coup de canif porté au slogan de notre commune : "Jalhay aux sources de la nature".

Une nature, il faut le dire, à laquelle les Jalhaytois et les Sartois sont très attachés.

Ma question:                                                                                                                   

Monsieur le Bourgmestre à l'image de la décharge de Surister que vous avez parfaitement assainie en 2016, tout sera-t-il mis en œuvre, cette fois encore, pour nettoyer et interdire l'accès à la décharge sauvage du Bois des Gattes afin d'accueillir dans les meilleurs conditions possibles le passage du Tour de France dans notre commune?

Je vous remercie de m'avoir écouté.

 

                      Les photos de l'assainissement de la décharge du bois des Gattes.

                                 Arrivée du premier Echevin Marc Ancion

1.JPG

Des jeunes bénévoles prennent la pose

2.JPG

Départ pour le bois des Gattes. Le bourgmestre a un souci...

3.JPG

Arrivée sur le chantier

4.JPG

La descente dans la fosse 

5.JPG

Le bourgmestre ne fait pas de la figuration

6.JPG

7.JPG

8.JPG

9.JPG

10.JPG

11.JPG

Anaïs et Elise viennent de trouver des ossements...

12.JPG

Le tracteur de L'Echevin à la rescousse

13.JPG

14.JPG

Jean-Yves Monsez l'homme qui traque sans pitié les incivilités

15.JPG

Eric laurent Echevin des finances est de la partie.

16.JPG

Non non ce n'est pas le tour de France

17.JPG

18.JPG

19.JPG

Le service des travaux consacre de son temps également pour la bonne cause.

21.JPG

20.JPG

22.JPG

23.JPG

Vincent Swartenbrouckx et son équipe 

24.jpg

 L'équipe a bien travaillé

25.jpg