Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/04/2017

Commune de Jalhay-Sart.Un nouveau style de gouvernance se mettrait-il en place ?

 Vous savez quoi?

Eh bien nous avons assisté le 27/03/2017 à un Conseil communal pas comme les autres.

Pas comme les autres?

En effet, un Conseil tout empreint de sérénité qui tranche singulièrement avec le tumulte entre élus auquel nous assistons régulièrement.

Un nouveau style de gouvernance se mettrait-il en place ?

N'allons pas trop vite! Il s'agit là d'un frémissement qui doit encore se confirmer.

Nous vous racontons.

La collaboration inattendue d'un couple de kangourous boxeurs. (1)

Lors du Conseil précédent les esprits de deux élus se sont échauffés à propos de la légalité du défraiement des enseignants de l'école des Devoirs de Jalhay.

Campant sur leurs positions respectives la conseillère Carine Braun et l'Echevin de l'instruction Eric Laurent s'affrontent sans retenue sur le sujet sans pour autant qu'une solution émerge. Tous deux sont coutumiers du fait.

Un retournement de situation positif.

Aujourd'hui les deux protagonistes communiquent positivement. Ils ont décidé de créer un groupe de travail en vue de trouver une solution au problème.

Puissent- ils à l'avenir garder ce cap pour les échanges futurs?

Notre bourgmestre exprime sa capacité de dialogue.

Par temps de pluie les Jalhaytois sont confrontés à une importante et dangereuse accumulation d'eau située sur la route de Verviers. L'endroit est actuellement en travaux en vue de la réalisation d'un "tourne à gauche" vers Surister.

Lors d'un Conseil précédent notre chef à tous propose l'acquisition d'une emprise sur la prairie d'un riverain. But de l'opération: capter ces eaux vagabondes pour les acheminer vers une zone humide proche via une canalisation enfouie dans le sol.

Le parti Oser propose d'installer à cet endroit un séparateur d'hydrocarbure (2) pour éviter que d'éventuelles traces huileuses de la route polluent la zone humide.

Fort de sa majorité (10 sièges contre 9) notre bourgmestre rejette la proposition du groupe Oser sans véritablement donner des explications satisfaisantes à la minorité.

Sans autre forme de procès il est procédé au vote.

L'Echevin Marc Ancion, qui a un lien de parenté avec le propriétaire de la prairie, est prié, pour éviter un conflit d'intérêt, de se retirer le temps du vote.

Résultat du vote: par 9 oui et 9 non le Conseil communal n'a pas approuvé l'acquisition de l'emprise nécessaire.

Un retournement de situation positif.

Pour avoir senti le souffle du boulet, notre bourgmestre s'empresse, lorsque la question du séparateur d'hydrocarbure revient sur le tapis, de répondre avec bonne grâce aux nombreuses et légitimes questions de la minorité. Se référant à l'avis de professionnels et à des textes légaux, il précise qu'un séparateur d’hydrocarbure n'a pas pour vocation d'être installé en voirie.

Par contre son usage s'impose pour des endroits à risques tels que: station-service, car-wash etc. Après avoir répondu avec zèle le bourgmestre suggère de passer au vote.

Résultat du vote: par 9 oui et 9 abstentions, le Conseil communal approuve l’acquisition de l'emprise.

Ce vote nouveau permet donc l'exécution des travaux au bénéfice de la sécurité des Jalhaytois. Merci au dialogue et à la communication.

Puisse notre bourgmestre retenir la leçon ! Elle vaut son pesant d'or!

Les droits d'interpellation citoyens se multiplient.

Très régulièrement nous usons de notre droit d'interpellation citoyen au Conseil communal. Son taux de réussite peut être qualifié de très encourageant.

Le Jalhaytois Olivier Closset (3) a usé également de ce droit.

Nous félicitons ce jeune pour son engagement citoyen.

Il propose une "application" qui consiste à photographier et localiser par GPS les abandons sauvages de déchets à l'aide d'un "Smartphone".

Le bourgmestre se déclare ravi " C'est vraiment une très bonne idée de surcroit innovatrice! Nous allons étudier cette proposition".

L'interpellation citoyenne est un moyen on ne peut plus direct et démocratique mis à la disposition des Jalhaytois et Sartois pour faire entendre leur voix.                                                              Nous encourageons fortement son utilisation.

Dans cet ordre d'idées nous venons d'introduire auprès de notre bourgmestre un droit d'interpellation à propos de la sécurité des habitants du village de Surister.

Affaire Publifin. à Jalhay. Etrangetés et leçon à retenir.

Le Conseil communal doit voter l'ordre du jour de l'assemblée générale extraordinaire Publifin du 30 mars

Face aux outrances scandaleuses de l'intercommunale Publifin, notre bourgmestre semble résigné. Très étonnamment, il n'y a pas de débat à Jalhay à ce sujet.

La minorité si prompte à réagir en toute circonstance ne pipe mot.

Nous nous perdons en conjectures sur cette attitude de renoncement!

Le Conseil communal à l'unanimité décide de s'abstenir de voter l'ordre du jour. Cette disposition permettra aux cinq représentants de notre commune de participer physiquement à l'assemblée générale Publifin.

Il s'agit de Michel Parotte Echevin, Christian Lerho conseiller, Bastien Laurent conseiller.( Les conseillers Christian Vanden Bulck  et Jean-Louis Deleuse seront absents)

Notre Bourgmestre indique que les représentants jalhaytois voteront sans instructions c'est à dire en leur âme et conscience!

A l'assemblée Publifin les représentants d'autres communes ne sont pas aussi conciliants.

Il y a eu des prises de paroles musclées! Notamment celles du bouillant bourgmestre Claude Erdekens d'Andenne et Cédric Hanin Echevin de la petite commune d'Olne .C'est Cédric Hanin qui a dénoncé les turpitudes de l'intercommunale Publifin.

https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_publifin-claude-...

http://www.lesoir.be/1476562/article/actualite/belgique/p...

http://plus.lesoir.be/node/91851

Publifin une leçon à tirer?

La triste expérience de Publifin incitera-t-elle notre bourgmestre à comprendre que nous ne vivons pas dans un monde de bisounours.

Je fais allusion ici à cette convention provisoire (coût 10000€ annuel) passée entre la commune de Jalhay et le centre Culturel spadois où 2 sièges au Conseil d'administration sur 18 ont été dévolus aux Jalhaytois et aux Sartois !

Une situation au niveau de la représentativité de notre commune à corriger au plus vite!

Dernière minute.

Dans un autre registre, une info venant en ligne droite du Conseil communal spadois. Inquiétant!

http://verviers.lameuse.be/75101/article/2017-04-27/trop-...

 jean pirnay,commune de jalhay,commune de jalhy-sart,michel fransolet,surister

jean pirnay

Gentil persifleur à Jalhay-Sart.

      Défenseur de l'identité culturelle rurale.

 

 (1) Kangourous boxeurs : https://www.youtube.com/watch?v=AtP6tRJ4XBM

 (2) Séparateur Hydrocarbure : http://www.hellopro.fr/separateur-d-hydrocarbures-avec-de...

 (3) Droit interpellation Olivier Closset

 

 

jean pirnay,commune de jalhay,commune de jalhy-sart,michel fransolet,surister

Interpellation citoyenne ...
... Pourriez-vous mettre en place une interface qui permettrait aux citoyens de signaler précisément des dépôts de déchets sauvages au service environnement grâce aux technologies de géolocalisation ?

Bonjour à tous,

J’aimerais vous soumettre une idée simple.

Aujourd’hui, de nombreux promeneurs et sportifs sillonnent notre commune. La majorité de ces personnes utilisent des smartphones intégrant un récepteur GPS. Une fois le capteur activé et la position calculée, il est alors « relativement » aisé de prendre des photos géolocalisées de dépôts de déchets sauvages.

Ensuite, sans contraintes d’heures d’ouvertures de bureau, il suffirait de transmettre ces photos soit par email au service environnement ou bien via une nouvelle interface dédiée depuis le site web de la commune.

L’agent du service environnement recevant ces images pourrait à l'aide de logiciels libres et gratuits, lire les coordonnées géographiques des zones polluées et planifier les actions d’enlèvements.

Après quelques tests permettant de valider cette idée, une procédure de signalement pourrait être communiquée aux jalhaytois via un article dans le bulletin communal, sur le site www.jalhay.be, sur des panneaux disposés dans certaines zones « stratégiques », etc.

Pour les petits déchets pas trop encombrants, il serait bon d’inciter les citoyens soucieux du respect de la nature à les reprendre directement en suivant l’exemple de Monsieur Michel Monseur paru dans la presse régionale.

Voilà, si vous désirez des précisions sur cette idée, n’hésitez pas à me contacter.

Merci pour votre attention !

Olivier Closset>>

 

Les eaux vagabondes route de Verviers.

jean pirnay,commune de jalhay,commune de jalhy-sart,michel fransolet,surister

 

Commentaires

Je trouve cette idée très bonne,et souhaite son application.l.cremer moulin de Dison 53a 4845jalhay

Écrit par : Crémer | 30/04/2017

Les commentaires sont fermés.