Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/07/2016

Jalhay-Sart. Conseil communal. L'échevin des finances victime d'une fulgurante montée d'adrénaline.

Conseil communal du 30 juin 2016.

Vous trouverez l'ordre du jour officiel du Conseil communal  en fin de note

L'ordre du jour comporte 19 points. Soit 15 points en séance publique et 4 points à huis clos.

Une demande de levée d'un huis clos.

En début de séance  le conseiller Christian Vanden Bulck demande au Bourgmestre de lever un huis clos relatif à la prise en charge des prestations du personnel communal mis à la disposition du Centre culturel-Spadois.

Le Bourgmestre Michel Fransolet accède à la demande du conseiller.

Approuvé. La restructuration des écoles communales

A l'unanimité, le Conseil communal accepte un numéro matricule venant en ligne droite de la ville de Bouillon. Ce numéro  permet la restructuration des écoles communales, la création d'un poste de directeur d'établissement scolaire et treize périodes supplémentaires d'enseignement.

A la rentrée il y aura donc dans notre commune trois écoles distinctes.

Jalhay:                 247 élèves

Sart :                      220 élèves

Tiège -Solwaster: 200 élèves

Approuvé. L'accès à une voirie déclassée interdite aux véhicules.

Après des décennies "d'accès libre" à la décharge sauvage de Surister, il sera posé à cet endroit une signalisation interdisant toute circulation routière à l'exception du charroi agricole. Disposition minimaliste pour cette décharge assainie récemment mais toujours fréquentée. Dernièrement, en séance communale, nous avons remis à notre bourgmestre un pense-bête destiné à lui rappeler la problématique des décharges sauvages notamment celle de Tiège https://lc.cx/4z7B

Approuvé. Travaux de voirie à Herbiester phase 2. (Fonds d'investissement)

Bonne nouvelle pour les habitants de Herbiester. Des travaux de voirie ont été approuvés pour un montant estimé : 366.602,17 € TVAC Ce chantier inclut un réseau d'égouttage le long des quatre chemins. Il est prévu que les travaux démarrent d'ici un an. La construction d'un chemin provisoire sera nécessaire pour accéder au chantier.

Approuvé. Travaux d'égouttage à Nivezé Bas phase 2 et 3. (Fonds d'investissement).

Autre bonne nouvelle pour les habitants de Nivezé bas cette fois. Un montant estimé à 1.381.169,14 € TVAC sera consacré à la réfection de la route du lac, la pose d'un égouttage, l'aménagement d'abribus, la pose de nouveaux trottoirs (chemins de la Fontaine, du Chêne, des Brieux). Il est prévu également pour la sécurité des piétons, d'installer des trottoirs traversant la chaussée.

Pour information les eaux usées  seront canalisées et traitées à la station d'épuration de Goffontaine (Pepinster)

Profitant de l'occasion le bourgmestre a rappelé qu'en matière d'épuration la commune Jalhay-Sart accuse un grand retard.

L'Echevin des finances Eric Laurent victime d'une fulgurante montée d'adrénaline.

Rappelez-vous lors du Conseil communal du 23 mai 2016 l'Echevin des finances Eric Laurent présente les comptes communaux de l'exercice 2015 avec un déficit de 37389 € à l'exercice propre.

Carine Braun cheffe de file du groupe Choisir Ensemble s'inquiète du bilan financier de la commune. La conseillère le fait savoir sans fioriture.

Au Conseil communal jalhaytois, c'est une tradition. Lorsque les élus évoquent les finances communales, on assiste généralement à une foire d'empoigne.

Etonnamment, cette fois, ce ne sera pas le cas

En effet l'Echevin réagit mollement aux propos assénés par la conseillère de l'opposition.

Voilà qui n'est pas dans sa nature. L'Echevin est-il souffrant ?

Brave gens, rassurez -vous, il n'en est rien.

Lors du Conseil communal du 30 juin 2016 c'est un Echevin en pleine forme, un exemplaire du journal "Vlan" en main, qui se présente à la séance du Conseil.

Rapidement le "Vlan" est exhibé par l'Echevin.

Il comporte un titre qui ne passe pas inaperçu : "Jalhay. La fin de l'insouciance financière".

Le papier reprend et développe tous les arguments de la conseillère Carine Braun.

Nous ne devrons pas attendre longtemps pour observer chez Eric Laurent une violente montée d'adrénaline.

Le visage cramoisi, l'index accusateur pointé vers la chaise de Carine Braun excusée ce jour- là, l'Echevin entreprend de lire une note préparée par le directeur financier de la commune Jean - Luc Henin.

Le document sur lequel l'Echevin s'appuie démonte point par point l'article du Vlan.

Dans la foulée,  et dans un langage fleuri l'Echevin règle également ses comptes avec Jacques Chaumont journaliste professionnel à la retraite, Conseiller communal et auteur de l'article qui fâche.

A l'issue de ses interventions la conclusion d'Eric Laurent tombe sans appel: " Il n’y a jamais eu d’insouciance financière mais plutôt une gestion rigoureuse".

Une gestion rigoureuse?

Lors de la présentation du budget 2016 l'Echevin des finances est interpellé par la conseillère Eva Franssen du groupe "Oser" qui s'inquiète qu'une somme de 10000 €, prévue pour l'adhésion très controversée au Centre culturel de Spa, n'est pas inscrite au budget.

L'Echevin des finances déclare qu'il n'est pas en mesure de lui répondre mais promet de revenir avec le renseignement lors du prochain Conseil communal.

L'information viendra de la bouche de l'Echevin de la Culture Francis Willems, initiateur de la mise sous tutelle de notre commune par le centre Culturel de la ville de Spa. Il explique, le sourire en coin, qu'il a oublié de faire inscrire la somme au budget !

Le dossier maudit d'adhésion au Centre culturel de la ville de Spa.

Lors du Conseil communal du mois de mai 2016 nous apprenons que le Centre culturel de la ville de Spa est impatient de voir la somme de 10000 € enfin approuvée et votée.

Avant le vote le Conseiller Julien Mathieu ( Choisir Ensemble) demande des précisions à l'Echevin de la culture notamment au sujet de la mise à disposition du personnel communal au Centre culturel spadois.

Le Conseiller s'étonne que ces prestations soient comptabilisés à 16€/ heure seulement.

L'Echevin Francis Willems soudainement devenu aphone ne peut répondre !

Volant au secours de son Echevin, le Bourgmestre, dans l'improvisation, majore le taux horaire et fait procéder, sans autre forme de procès, au vote.

Par 10 oui et 9 non, le Conseil communal approuve la contribution financière au Centre culturel de la ville de Spa.

Le huis clos levé l'information circule correctement.

Le huis clos étant levé le Bourgmestre nous informe que la contribution financière votée au profit du Centre culturel de Spa a été retoquée

Il  explique que pour obtenir des subsides de la fédération Wallonie -Bruxelles les prestations du personnel communal ont été comptabilisées correctement à 16 €/ heure étant entendu que les emplois des ouvriers communaux sont subventionnés.

En aucun cas le taux horaire de 16€ ne devait être majoré!

Dans la foulée nous apprenons également que le matériel communal engagé pour des prestations culturelles n'est pas subsidié.

Le Bourgmestre Michel Fransolet poussé à la faute par la méconnaissance du dossier géré par Francis Willems est contraint d'admettre son erreur.

Une péripétie supplémentaire qui s'ajoute à ce dossier maudit.

Conscient que ce pataquès ruine sa crédibilité et celle de son équipe, notre chef à tous décrète tout de go que dorénavant il ne sera plus répondu en direct à des questions relatives aux chiffres. Il faudra désormais attendre le Conseil communal suivant pour avoir une réponse! Une situation totalement inédite à Jalhay.

L'Intercommunale "Intradel" est- elle l'amie des Jalhaytois et des Sartois?

Nous sommes informés que l'Intercommunale 'Intradel", qui exploite le parc à conteneurs du Roslin, a demandé à la commune de Jalhay de lui céder à titre définitif la collecte des déchets.

Le Bourgmestre indique que cette demande sera examinée lors d'un prochain Conseil communal.

Notre commentaire.

Nous voulons croire que nos élus se souviendront qu'Intradel impose une mesure contraignante à l'égard des Jalhaytois et des Sartois.

Nous parlons ici du déversement des déchets verts limités à 1m³/ jour au parc à conteneurs.

Un volume rapidement atteint notamment lors de la taille des haies.

Préoccupant également le fait que cette mesure incite à l'abandon des déchets verts dans la nature.

Dans un article paru dans le bulletin communal du mois de mars 2016 il a été rappelé les inconvénients de cette mauvaise pratique.

A ce jour l'Intercommunale "Intradel" est restée sourde aux requêtes qui lui ont été adressées à ce sujet.

 jean pirnay

Gentil persifleur à Jalhay-Sart

Défenseur de notre identité culturelle rurale

Moi.jpg

 

 

Eric.JPG

Un article du journal Vlan à l'origine de la fulgurante montée d'adrénaline de l'Echevin des finances.

DSC_9432.JPG

 De gauche à droite

Eric Laurent Echevin des finances

Francis Willems Echevin de la culture

Marc Ancion premier Echevin

Eva eau.JPG

Après le premier Echevin Marc Ancion, la conseillère Eva Franssen renonce également et symboliquement à l'eau embouteillée . Ici la conseillère a apporté de l'eau de distribution pour se désaltérer au Conseil communal.

 

 

Crâne mouton.jpg

En guise de pense-bête, un crâne provenant de la décharge sauvage de Surister est remis par le "Gentil Persifleur"  au Bourgmestre Michel Fransolet

Le but de la manœuvre étant de le rappeler à ses devoirs.

 

CONVOCATION DU CONSEIL COMMUNAL DE JALHAY DU JEUDI 30 JUIN 2016

Ordre du jour:

Séance publique:

1) Modifications du R.O.I et du contrat d’accueil de la MCAE "Les P'tits Sotais" – Ratification.

2) Rapport d'activités 2015 de la Commission locale pour l'énergie du C.P.A.S. – Prise de connaissance.

3) Comptes du C.P.A.S. pour l’exercice 2015 – Approbation.

4) Acceptation d’un numéro de matricule d’un autre PO et décision de restructurer les écoles communales.

5) Profil de fonction de directeur à pourvoir et lancement de l’appel aux candidat(e)s pour l’admission au stage dans une fonction de directeur/trice à l’école communale de Tiège – Décision.

6) Règlement complémentaire de circulation sur la police de la circulation routière portant sur la fermeture à la circulation des véhicules (sauf charroi agricole) de l’excédent de voirie de l’ancien tracé de la RN629 (Surister) – Adoption.

7) Adaptation de la convention de partenariat relative à la loi sur les Sanctions administratives communales – Approbation.

8) Convention de partenariat avec la Province de Liège relative à l'octroi d'une aide aux communes pour les années 2016-2017-2018, en vue de la prise en charge partielle des dépenses liées à la réforme des services d'incendie - Adoption.

9) Patrimoine – parcelle de terrain sise à Jalhay, cadastrée en 2ème division (Sart - Bansions), section A n°928L8/partie – Désaffectation.

10) Patrimoine – échange de parcelles de terrain sises à Jalhay, cadastrées en 2ème division (Sart - Bansions), section A n°928 L8/partie et n°981A/partie – Décision.

11) Marché public de travaux - Travaux de voirie à Herbiester - Phase 2 (Fonds d'investissement) - Approbation des conditions et du mode de passation.

12) Marché public de travaux - Travaux d'égouttage à Nivezé - Phases 2 et 3 (Fonds d'investissement) - Approbation des conditions et du mode de passation.

13) Marché public de fournitures – Acquisition d'électricité pour les années 2017-2018-2019 – Adhésion au marché de FINIMO.

14) Compte de l’exercice 2015 de la Fabrique d’Eglise Saint Lambert – Approbation.

15) Convention de location des espaces atelier/bureau et des espaces bureaux de l’atelier rural – Adoption.

Séance en huis clos:

16) Personnel enseignant – Interruption de carrière professionnelle – Ratification - Décision.

17) Personnel enseignant – Décisions du Collège communal – Ratification.

18) Centre culturel Spa–Stoumont-Jalhay - Prise en charge financière des prestations du personnel – Ratification.

19) Communication.

 

 

 

 

 

 

 

24/07/2016

Jalhay-Sart . Pourquoi les multinationales achètent- elles nos dirigeants ?

A écouter!

Bon je vous l'accorde l'intervenant est un moulin à paroles  mais ce qu'il nous raconte est troublant...

http://osonscauser.com/pourquoi-les-multinationales-achet...

 

Moi.jpgjean pirnay

Gentil persifleur à Jalhay-Sart

Défenseur de notre identité culturelle rurale

18/07/2016

Conférence à Sart -Jalhay. Serge Nekrassoff nous parlera de l'équipée tragique de Marie et Francois

 

Comité culturel de Sart-Jalhay

Conférence à la maison Bronfort place du marché à Sart.

 

Le 19 aout 2016 à 20h Serge Nekrassoff historien et collaborateur à la Station scientifique des Hautes Fagnes (Mont Rigi) nous parlera de Michel Schmitz et de la Baraque Michel.

Il sera également évoqué à cette occasion l'équipée tragique de Marie et François.

Une conférence qui annonce la traversée le 27 août 2016 de la fagne par les acteurs de la fête des Vieux Métiers. Une traversée qui les conduira , dans la tradition, à la chapelle Fiscbach .

 Un rendez vous à ne pas manquer...

 

Michel Schmitz et la Baraque Michel. L’histoire avant la légende

Que savons-nous vraiment de Michel Schmitz et de la fondation de la Baraque Michel ? Jusqu’il y a peu, l’histoire du fondateur de la Baraque se basait essentiellement sur des témoignages postérieurs aux faits, parfois de plusieurs dizaines d’années. Ils étaient d’autant moins fiables que la légende attachée au lieu a rapidement agi comme un miroir déformant.

La documentation rassemblée aujourd’hui n’est pas exposée à ce risque puisque la plupart des pièces retrouvées sont antérieures à la fondation de l’établissement, ou en sont contemporaines. Elles apportent quelques éclaircissements, corrigent certaines interprétations, et enfin, révèlent des éléments nouveaux.

 

L’équipée tragique de Marie et François

Au cours d’une journée de janvier 1871, Marie Solheid et François Reif quittent Jalhay et entament la traversée de la Fagne pour gagner Xhoffraix. Ils n’atteindront jamais leur destination. Le récit de leur équipée tragique se basait traditionnellement  sur des documents et des témoignages souvent rédigés ou recueillis bien après les faits, parfois contradictoires ou sujets à caution.

Rassembler ces témoignages et les confronter, mais aussi les éclairer avec d’autres documents contemporains des faits a permis de mieux en mesurer la fiabilité. Aujourd’hui, nous sommes en mesure de distinguer les détails du récit qui peuvent être établis avec certitude de ceux qui doivent être mis en doute. L’éclairage sur les portraits de Marie et François ainsi que sur leur mésaventure est désormais plus clair et plus précis.

 

ScreenHunter_01 Jul. 09 17.35.jpg