Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/02/2015

Jalhay-Sart. Les jeunes patrons jalhaytois et sartois se dévoilent.

 

Après avoir évoqué précédemment le métier du Jalhaytois Laurent Jahn, retour à Priesville (Sart) pour découvrir le jeune patron du jour .

Pas à pas, avec une constance remarquable, il a construit son avenir professionnel de la meilleure manière qui soit!

Il a transformé sa passion pour le vélo en un métier à part entière.

 

JP. Sergio Helman pouvez- vous vous présenter?

J'ai 35 ans, je suis fils unique, jeune marié (août 2014) .

Mes parents ,Francine et Pol Helman habitent Nivezé. Mon père a exercé le métier de peintre en bâtiment en tant qu'indépendant.

JP. Un mot de vos études ?

Après mes classes primaires à Nivezé je suis entré au Collège Saint Remacle à Stavelot.

A 16ans j'ai cessé de fréquenter ce collège pour achever le cycle du secondaire à l'Institut Saint Michel à Verviers en section économie jusqu'à l'âge de 18ans .

JP. A cette époque, comment voyiez-vous votre avenir?

J'avais une vision claire de mon avenir . Je souhaitais m'établir à mon compte et travailler dans le secteur du vélo.

JP. Vos parents n'auraient-ils pas souhaité que vous vous impliquiez dans l'entreprise familiale?  

Probablement mais mon choix a été accepté et encouragé tout à la fois.

JP. Comment devient- on mécanicien en cycles et futur patron ?

J'ai signé auprès de l'IFAPME de Verviers une convention de stage auprès de l'atelier moto Blanchy D-Performance situé à Mangombroux pour l'apprentissage  du métier et en soirée une formation de chef d'entreprise.

A l'issue de ce stage de 3ans, j'ai acquis la maîtrise de mon métier et la qualification nécessaire pour m'établir à mon compte.

JP. Où avez-vous commencé à travailler?

Dans mon entreprise évidemment, j'ai fait ce qu'il fallait pourcela !

J'ai eu l'opportunité de reprendre le magasin de cycles à Spa Velodream. Il est situé à Spa rue Général Bertrand à Spa (derrière le Pouhon Pierre Le Grand ).

 

JP. Comment s'est passée cette première année à la tête de votre entreprise ?

Cela a nécessité beaucoup de boulot. Il a fallu rafraîchir les lieux, réorganiser le magasin, l'atelier, bref redynamiser le commerce .  

JP. De cette époque, avez-vous une anecdote à me raconter?  

Un petit service de location de vélo était attaché au commerce. Sans grande conviction, je l'ai maintenu. A ma surprise, cette activité s'est développée de façon inattendue.

 JP. De façon inattendue, pouvez- vous expliquer?

Rapidement j'ai été contacté par des groupes hôteliers pour livrer à domicile des vélos en location. Le parc location se compose actuellement de 50 machines récentes. Régulièrement, trop peut-être (rires)  je suis  sollicité pour organiser et accompagner des groupes pour des balades VTT .

JP. Voilà qui vous éloigne de votre métier de mécanicien?

Détrompez- vous! Les raids tout terrain que j'organise sollicitent le matériel. Pensons tout simplement aux crevaisons. J'emporte toujours avec moi des outils et les pièces de rechange. Le parcours terminé, la journée n'est pas finie. Il s'agit de nettoyer le matériel, le vérifier, de façon à être prêt pour le lendemain.

Cela étant il est vrai que j'apprécie ces escapades vélocipédiques en compagnie de clients visiblement heureux de découvrir notre magnifique région.

De plus, lorsque j'observe les joues bien rosies de mes clients , le fait qu'ils me confient qu'ils ont oublié leurs soucis, le temps d'une balade, je me félicite de remplir ce rôle social .

JP. Avez-vous des projets pour l'avenir?

Il faut savoir qu'actuellement j'assume seul les réparations à l'atelier de même que les ventes du magasin. Mes journées sont bien chargées et je n'ai pas beaucoup de temps à consacrer au futur. A tort probablement. (rires).

JP. Vous n'échapperez pas à la question rituelle: "Avez-vous des projets d'avenir"!

Je distribue des vêtements de sport de qualité et innovants. Je songe à promotionner et à distribuer ces articles via l'e-business. Voilà qui devrait répondre à votre question (rires)

Pour conclure, pas de doute nous avons bénéficié ici d'une leçon de vie d'un jeune patron philosophe.

 Démonstration à l'appui. il nous a prouvé que travail et bonheur de vivre ne sont nullement inconciliables…

 taille carte visite.jpgjean pirnay à Jalhay.                           Contact

                                            Sergio Helman

                                      rue Général Bertrand 6

                                                                      Spa

                                                   Site:  http://oua.be/1tkb

jean pirnay,jalhay,jalhay-sart,sergio heman

                                                      Sergio Helman à gauche.

Commentaires

Bonjour Monsieur Pirnay,

un jeune patron sartois et heureux , quelle bonne nouvelle!
Merci et bon week-end!

Georgette Magermans.

Écrit par : Magermans | 28/02/2015

Les commentaires sont fermés.