Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/11/2014

Jalhay-sart.A la rencontre avec les jeunes patrons jalhaytois et sartois..

 

 C'est à Foyr un petit hameau accolé à Jalhay que nous rencontrerons un jeune patron de PME, charpentier - couvreur de son état.

 Sur place, une surprise  nous attend.

 Nous sommes reçus non pas dans un traditionnel bureau  mais bien  autour de la  table du living  où toute la famille s'est rassemblée.  

 Un patron ? Pas vraiment plutôt un héros vers qui convergent des paires d'yeux.  Ici, une épouse, là des enfants tous, il faut le dire, à la fois admiratifs et remplis de grande fierté.

 

jp.  Stéphane Xhrouet pouvez- vous présenter ?

 

Je suis âgé de 34 ans. Après un court  passage à l'école technique Don Bosco à Verviers  en section menuiserie ,j'ai effectué un apprentissage  chezStraet & Corman à Baelenoù j'ai véritablement appris mon métier jusqu'à l'âge de 19 ans. Ensuite  j'ai été engagé au sein de  la firme Wansart de Sart où j'ai été confronté aux responsabilités  en tant que chef d'équipe charpentier couvreur.

 

jp. M'avez- vous tout dit?

 

 Je dois vraiment ! (rires) bon, allons-y. A 23 ans j'ai épousé Laurence Engelskirchen qui exerçait à l'époque le métier de puéricultrice  et à 29 ans je me suis installé à mon compte.

 

jp. Quelle a été votre motivation pour vous établir à Jalhay et y créer une entreprise ?

 

 Laurence et moi sommes originaires de Foyr, voilà qui explique tout. Et puis ne  dites vous pas  que  Jalhay- Sart est une commune formidable?

 

jp.  Et le fait de s'installer comme indépendant?

 

 Je possédais la maîtrise complète de mon métier de même que celle de la conduite des hommes, les choses se sont donc embrayées tout naturellement.

 

jp. Vous évoquez la conduite des hommes. Avez- vous du personnel pour vous seconder?

 

Six mois après mon installation j'ai engagé mon premier ouvrier ensuite, un an  après, le second. Nous formons avec Cédric (24 ans) et Pierre (28 ans) une  équipe soudée où nous avons chacun nos spécialités. Bien sûr je n'oublierai pas Laurence, mon épouse qui a abandonné son métier pour me seconder efficacement. C'est  mon ange gardien. Elle s'occupe de toute l'administration et de la comptabilité. C'est elle aussi  qui  veille, par ex, à réclamer le silence auprès des enfants lorsque,  après une rude journée, je m'endors juste avant le souper. Elle est toujours prête à  me pardonner ces absences…

 

jp Dans l'exercice de votre métier, quelle est votre priorité ?

 

Si je dois résumer: La qualité du travail jusque dans ses moindres détails. Un client pas entièrement satisfait m'empêcherait de dormir ( rires) C'est d'ailleurs pour cette raison que je reste présent en permanence avec mes hommes sur mes chantiers. J'attache également une grande importance à la sécurité en installant des échafaudages performants. Je considère que la sécurité n'est pas une contrainte. Travailler en sécurité et dans de bonnes conditions contribuent à la qualité du travail et en finalité à la productivité.

 

A ce moment de la conversation l'épouse du patron souhaite apporter son témoignage.

 

La grande force de Stéphane est son organisation logistique. Toutes les marchandises sont commandées au moins deux chantiers à l'avance et stockées  dans notre nouvel entrepôt. Cette façon de procéder nous permet d'éviter des amoncellements scabreux de matériaux sur chantier et surtout nous gardons la totale maîtrise de l'approvisionnement de nos chantiers .

 

Le petit Arthur( 9 ans) qui n'a rien perdu de la conversation souhaite s'exprimer également.

 

Mon papa lorsqu'il travaille avec des ardoises, il dessine des grandes fleurs mais aussi des animaux . C'est sûr, quand je serai grand, je travaillerai avec lui.

 

 C'est avec ce merveilleux hommage d'un fils à son père et l'assurance que la tradition sera maintenue à Foyr que nous conclurons .

 

jean pirnay à Surister. 

 

jean pirnay,jalhay,jalhay-sart

                                                       Stéphane Xhrouet au travail.

jean pirnay,jalhay,jalhay-sart

L'équipe au complet.

 

Quelques réalisations

jean pirnay,jalhay,jalhay-sart

jean pirnay,jalhay,jalhay-sart

jean pirnay,jalhay,jalhay-sart

jean pirnay,jalhay,jalhay-sart

jean pirnay,jalhay,jalhay-sart

 

17/11/2014

Jalhay-Sart. Scéance du Conseil communal du27/10/2014

 

   Le compte rendu officiel du Conseil communal du 27//10/2014.

http://www.jalhay.be/socialsante/vie-politique/archivage-des-anciens-conseils-communaux/compte-rendu-2014/compte-rendu-du-conseil-communal-du

 Nos commentaires.

Deuxième modification budgétaire communale de l'année 2014

Christian Vanden Bulk ( Choisir Ensemble) s'indigne que les modifications budgétaires relatives à des travaux d'infrastructure soient publiées dans le Bulletin communal avant d' informer le Conseil communal. Il s'agit là d'un manque de respect de la démocratie affirme le médecin. Lu Rissèré(1) répond que le procès verbal du collège relatif à cette modification budgétaire a bien été distribué aux conseillers communaux. Une affirmation que l'opposition réfute  unanimement.

La fiscalité à Jalhay-Sart

Statu quo bienvenu au niveau de l'impôt des personnes physiques ( 6%) ainsi que 1900 centimes au précompte immobilier. (exercice 2015)

La taxe sur la collecte et le traitement des déchets ménagers passe de 80 € à 90 € pour les ménages et de 50 € à 55 € pour les isolés. Le prix des sacs est inchangé.

Toujours dans ce registre une nouvelle taxe s'appliquera à l'enlèvement des déchets sauvages. Elle s'échelonnera de 50 € à 500 € en fonction des volumes à évacuer avec en sus l'amende de l'agent constatateur qui sévira prochainement dans notre commune.

Nouvelle taxe également de 0.25 € par personnes s'appliquant aux nuitées sans lits ( camp  scout en prairie) Cette disposition  permettra à l'administration communale de faire face aux frais que ces activités engendrent.

 Demande de reconnaissance officielle du sceau et drapeau communal.

 Par 11 oui et 7 non, le Conseil communal a sollicité du Gouvernement de la Communauté française la reconnaissance du sceau et du drapeau de la Commune. Cette décision est regrettable! Nous vous expliquons:

Par défaut le Conseil d’héraldique et de vexillologie a attribué aux communes qui en étaient dépourvues, une proposition  d'étendard. Notre Rissèré l'a trouvé fort à son goût, les couleurs vraisemblablement. Le Collège n'a donc pas éprouvé le besoin de solliciter un avis auprès de la population qui pourtant, à bien des égards, fait largement preuve d'un vif sentiment d'appartenance.  

Ce regrettable passage en force risque de se renouveler avec la "collaboration"   qui se dessine avec un Centre culturel . Il nous revient que l'échevin de la culture Francis Willems est courtisé assidument par les directrices des Centres culturels de Theux et Spa . Dans un contexte de restriction budgétaire de la culture ces sollicitations n'étonnent pas !  Notre échevin ayant un âge critique ( la cinquantaine) sera- t-il en mesure de garder la tête froide face à ces négociatrices qui vont employer des trésors de persuasion…  

Bien sûr que non. Nous craignons à terme un risque d'assimilation de notre identité culturelle.

Absolument pas nous répond l'Echevin la main sur le cœur puisqu'il est prévu que la commune de Jalhay sera représentée au Conseil d'administration du Centre culturel avec qui nous "collaborerons" . Quand nous vous disions qu'il y a lieu de s'inquiéter…

 Une mauvaise pièce jouée par nos élus

 Nous l'avouons bien volontiers nous éprouvons à l'égard des vaches une réelle tendresse et beaucoup d'indulgence lorsqu'elles se déplacent sur les routes tout en laissant une trace de leur passage. Nous comprenons également qu'un déplacement  répétitif de bovidés  à un même endroit peut générer un inconvénient. En toute logique ce souci, fort localisé, aurait dû se solutionner d'autant plus aisément que 4 élus agriculteurs dont un vétérinaire - bourgmestre pouvaient y réfléchir !

En fait de solution raisonnée, c'est plutôt raté!

Nos élus agriculteurs se sont affrontés longuement et sans résultat sur le sujet lors du dernier conseil communal. Pour plus d'efficacité et de sérénité dans la conduite des affaires de notre commune nous rééditons notre bon conseil qui consiste à ce que nos élus s'exposent d'urgence aux effets bénéfiques de la célébrissime lumière phosphorescente de la place de Sart.

(1) sobriquet wallon de Michel Fransolet Bourgmestre.

 jean pirnay à Surister .

 

jean pirnay,jalhay,jalhay-sart,michel fransolet