Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/12/2013

Jalhay- Sart . José Laurent raconte le rapt manqué d'un goret à la Fête des Vieux Métiers.

Mardi passé (8/10/2013) se tenait à la Maison Bronfort la réunion du débriefing de la Fête des Vieux Métiers.

 Les responsables des commissions des artisans et autres intervenants ont pris tour à tour la parole pour ne communiquer que de bonnes nouvelles.

 Elles se résument de la sorte : réussite totale, public enthousiasmé et d'ajouter en cœur : "Vivement la prochaine édition!"

 L'instituteur de Sart, José Laurent , initiateur en 1976 de la Fête des Vieux Métiers arbore un large sourire .C'est que les "élèves" de la 11ème édition ont bien respecté le mot d'ordre qu'il a sans cesse ressassé:authenticité ,bénévolat et éthique.

 Ce niveau d'excellence pense-t -il  mérite  récompense. Elle prendra la forme d' une anecdote authentique qui nous est contée .

 Nous ne résistons pas au plaisir de vous la rapporter …

 José Laurent a décidé d'aller se coucher de bonne heure . La première journée de la fête a été particulièrement chargée, celle qui s'annonce le sera également.

 Il est minuit et au lit le sommeil ne vient pas.

 Une question  taraude l'instituteur: la barrière de l'enclos des moutons roux a-t- elle bien été fermée ? N'y tenant plus il se lève et enfourche son vélo pour rejoindre la grand place de Sart et procéder aux vérifications.

 Lorsque tout à coup, venant de l'étable de Clara, là où une truie avec sa  portée s'expose au public, les cris déchirants de petits cochons se font entendre. 

 "La mère s'est probablement couchée sur ses petits allons vite les dégager…"

 Mais au moment de pousser la porte , l'instituteur est bousculé par une jeune femme prenant ses jambes à son coup un jeune goret dans ses bras.  

 " Lâchez immédiatement ce cochon" crie José Laurent poursuivant la voleuse qui tente de semer son poursuivant.

 Arrivée à hauteur d'une voiture tous feux éteints, une portière s'ouvre et le goret est jeté sans ménagement à l'intérieur du véhicule.

 José Laurent est un sportif il ne s'est pas laisser distancer, empêche la fermeture de la portière et somme le couple de sortir du véhicule.

 "Maintenant vous allez reconduire le goret auprès de sa mère" ordonne un José Laurent fort contrarié.

 "Tout de suite m'sieur" répond tout penaud le comparse tenant le goret et d'ajouter:" il sent tellement mauvais et  s'est abondamment "oublié" sur mon pantalon...

  jean pirnay à Surister.

pirnay.jean@skynet.be

 

 

 

   995703_502525446484971_24260074_n.jpg

                                                                                                            Photo: Anne Winers

998929_517199841684198_461130444_n.jpg

                                                                                                                          Photo: Philippe  Gason

 

                                                    L'instituteur 

                                              

   1173877_519848141419368_689974564_n.jpg

                                                                     Photo: Claude Schyns

 

 

Commentaires

eh oui, on vole toujours, mais ce qui est terrible c'est que le vol existe en plein jour et, en plus, le jour des Vieux Métiers. C'est bien triste. Ce qui l'est encore plus, c'est que les voleurs(se) existent depuis que le monde est monde. Que ce fait ne nous empêche quand même pas de continuer la fête le jour des Vieux Métiers

Écrit par : wathieu Nicole | 08/04/2014

Les commentaires sont fermés.