Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

02/09/2013

Zone de secours à Jalhay-Sart. Le mayeur gagnera-t-il le bras de fer qui va s'engager?

 

Conseil communal du 19/08/2013.

Ne possédant pas de service incendie propre les communes de Jalhay et Dison sont protégées par le SRI de Verviers (Service Régional Incendie de Verviers) et, ne souriez pas, par le SRI de Huy. Depuis son palais à Liège le Gouverneur de la province, une excellence (MR) nommée à vie, a fixé et communiqué à la commune de Jalhay les montants ( pas piqués des vers) de la redevance incendie pour l'année 2007.

Dès réception du courrier, fin juin, la commune, a eu un délai de deux mois pour donner son avis. Ce délai passé, l'avis est avéré favorable.

Rassurez- vous, brave gens, les élus Jalhaytois se sont mobilisés. Un Conseil communal extraordinaire s'est tenu malgré la période estivale le 19/08/2013 en présence de nombreux citoyens pour s'opposer à l'unanimité, au fait du prince.  L'avis négatif est motivé notamment par l'appréciation inadéquate du risque d'incendie à Jalhay mais aussi pour l'opacité des comptes du SRI de Huy.

 Le Gouverneur doit répondre dans les 60 jours.

Les chiffres qui tuent…

Pour l'année 2007 la redevance incendie pour Jalhay passe de 310.000 € à 375000 € soit une augmentation de 65 000 €. Pour les années s'étalant de 2008 à 2012 la redevance annuelle due sera encore plus importante .

Des anomalies en pagaille…

Bien qu'à Jalhay on ne relève pas la présence d'hôpitaux, de zoning industriel , de centrale nucléaire, d'établissement d'enseignement secondaire et supérieur, notre commune est mise sur pied d'égalité au niveau du risque avec Verviers, Huy et Dison   

Il faut savoir également que la commune de Jalhay paye une cote- part au SRI de Huy qui dépense deux fois plus que le SRI de Verviers . (485000 € contre 215700 € tout en ayant un personnel plus important )

Autre joyeuseté : 56.000 € d'intérêt de retard pour cause de facture impayée par le SRI de Huy sont à charge des communes bénéficiant des "services" de la ville de Huy.

 Notre Rissérè gagnera -t-il la partie de bras de fer qui s'annonce? Rien n'est moins sûr car en étant un rien persifleur, nous relevons un signe prémonitoire inquiétant.

Lors du Conseil, notre chef à tous n'a cessé d'afficher une grande déférence  proche de l'allégeance pour l'occupant du palais provincial: Monsieur le Gouverneur par- ci, Monsieur le Gouverneur par- là… en veux-tu en voilà.      

Une attitude, compte tenu de la situation qui a fait sourire plus d'un parmi le public.

La commune de Dison,  protégée également par le SRI de Verviers et  de Huy est confrontée au même souci qui accable Jalhay. A la différence de Jalhay, le remuant bourgmestre de Dison a rendu public le courrier envoyé au Gouverneur de la province.

 Le ton général est incisif, nous apprécions…

Le communiqué de presse et avis de Yvan Ylieff:

http://www.dison.be/commune/communication/data-communicat...

 

Les autres points abordés lors du Conseil communal du 19/08/2013

  • Les comptes de la" p'tite cûrèye du C.P.A.S".ont été approuvés à l'unanimité.
  • Par 11 voix pour et 7 abstentions, le tarif pour la garderie du matin et du soir dans les écoles a été fixé à 0.75€ de l'heure
  • A l’unanimité, un subside de 2000 € pris en charge par Infrasports a été octroyé au « Centre Médicalisé Héliporté » de Bra-sur-Lienne. de manière telle que l’hélicoptère pourra atterrir de nuit sur le terrain de football du RCS Jalhay L'opération se répétera pour Sart lorsque l'éclairage sera conforme.
    Le conseiller Christian Vanden Bulck (opposition) fait remarquer que l'hélicoptère médicalisé n'est pas la panacée. Pour illustrer son propos le médecin rapporte que des victimes sont déposées dans des hôpitaux en dépit du bon sens et ajoute qu'à titre personnel il refusera d'être embarqué dans cette machine volante…
  •   Lu Rinne tarame(1) déplore que les habitants de Charneux et de Solwaster n'aient pas répondu à l'appel de la Commission Consultative Communale du Territoire et de la Mobilité ( C.C.A.T.M.). Nous pouvons comprendre que ces hauts lieux de bavardages rebutent plus d'un…

(1) Rinne tarame   grenouille bavarde    Eva franssen conseillière

                           Bulles impertinentes et improbables.

 

Caravane 1 copie.jpg

noelle et michel parotte OK copie.jpg

 

 Le sobriquet wallon du premier échevin Marc Ancion

 Aujourd'hui beaucoup d'entreprises sacrifient au rite de l'entretien d'évaluation annuelle du personnel.

A Jalhay-Sart nos agriculteurs ne sont pas en reste, entre eux ils s'évaluent sur base de critères connus d'eux seuls.

Ce "cercle vertueux" désigne, sans nuances, deux catégories d'agriculteurs : Les bons et les mauvais fermiers.

Avec son visage rondouillard forci au bon lait le Premier échevin exploite une ferme familiale à Fouir.

Au Conseil communal, l'homme s'exprime avec réserve et bon sens ne cédant jamais à l'agressivité .

 Parfois, pour notre plus grand plaisir, le faciès du notable affiche un surprenant sourire exprimant une ruralité pleinement assumée et sans complexe.

 Dans ce registre et pour en savoir plus sur Marc Ancion nous avons interrogé ses pairs.

 Al'unisson les hommes de la terre confirment "Marc est un bon fermier et de surcroît un  bon échevin" .

Une dernière affirmation que nous ne manquerons pas de vérifier et de  commenter au fil des Conseils communaux.

En wallon fermier se traduit par: Cinsî.      Le lait: lècê.

Le sobriquet du premier échevin : Bon Cinsi, bon lècê.

jean pirnay à Surister

pirnay.jean @skynet.be

 

 

Les commentaires sont fermés.